Mer mortes #PLIB2020


Auteure : Aurélie Wellenstein
EditeurScrinéo
Prix : 17.90 €
Pages : 368
ISBN : 978-2367406602 (#ISBN9782367406602)
Thèmes : post-apocalypse - roman d'anticipation - aventure - SFFF - Ecologie - Pirates

Résumé

Mers et océans ont disparu. L'eau s'est évaporée, tous les animaux marins sont morts.
Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines..., arrachent l'âme des hommes et la dévorent. Seuls les exorcistes, protecteurs de l'humanité, peuvent les détruire.
Oural est l'un d'eux. Il est vénéré par les habitants de son bastion qu'il protège depuis la catastrophe. Jusqu'au jour où Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture à bord de son vaisseau fantôme.
Commence alors un voyage forcé à travers les mers mortes... De marée en marée, Oural apprend malgré lui à connaître son geôlier et l'objectif de ce dangereux périple.
Et si Bengale était finalement la clé de leur salut à tous ?

Avis

J'ai connu cette auteure grâce au PLIB 2019 car Aurélie Wellenstein était déjà une finaliste avec Le Dieu Oiseau. Deux fois de suite ! Bravo !!!

Autant, le dernier livre m'emballait moyen (la violence annoncée m'avait fait avancer à reculons) autant celui-ci m'a intrigué.

Ce que j'ai aimé

* La couverture est étrangement fascinante à la fois sombre et mystérieuse. Elle force le regard à s'arrêter dessus. 


* Un résumé intriguant. Il annonce tout de suite la couleur sans pour autant trop en dévoiler. Bref, il donne envie de découvrir ce roman.  

* Le parti prit écologique pour éveiller les consciences et dénoncer les méfaits de l'humanité. Si on ne prend pas garde, notre monde pourrait finir ainsi et ce n'est pas une perspective très réjouissante.

* Une aventure prenante. J'ai vraiment été embarquée par ce roman. L'auteure ne fait pas dans la dentelle, elle décrit des scènes glaçantes voire même horrifique avec talent et plus d'une fois je n'ai pu m'empêcher de frissonner. Le danger et la violence sont omniprésents, créant une atmosphère lugubre et haletante. 


Quelques nuances 

* Des personnages principaux puissants/présents/imposants au point de parfois effacer les rôles secondaires ou de troisième rang alors que certains pourraient être intéressant à développer (oui oui, j'ai un petit côté curieux). 

Bref... Un très bon roman !

Extraits

" Oural était si proche qu'il voyait la splendeur de la mer et ses millions d'âmes qui flottaient dans la luminescence bleutée. Même dépourvue de voix, il percevait très bien sa fureur, sa douleur, sa haine et sa démence. Sauvagement assassinés, les mers et les océans charriaient au creux de leurs vagues monstrueuses le souvenir de leur supplice, et à chaque dégorgement d'écume dans le monde des humains, ils paraissaient hurler « vengeance ! »."


" - On aurait pu sauver le monde, reprit-il d'une voix mauvaise. Mais non. On était trop paresseux, trop égoïstes. Dix milliards d'êtres humains qui dévorent les océans. Aucune limite à la croissance de l'humanité qui dépouille des millions d'espèces dans une expansion surréaliste. Et ne va pas croire qu'on ne savait pas ce qu'on faisait ! Il y a quarante ans déjà, les projections annonçaient l'effondrement des pêcheries en 2048. Crois-tu que ça les ait arrêtés ? [...] "

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Soline et le Monde des Rêves Abandonnés

Signé Sixtine T1 Derrière les étoiles

La présélection #PLIB2020